Daniel Ricciardo : Toujours plus

Après avoir prématurément quitté le Grand Prix d’Allemagne sur un problème d’échappement, Daniel Ricciardo a les yeux rivés sur la Hongrie, où il est déterminé à obtenir un résultat probant.

Qu’aimez-vous en Hongrie ?
Le Grand Prix de Hongrie est très amusant. Budapest est une ville vraiment géniale avec des paysages magnifiques, une bonne gastronomie et, quand notre agenda le permet, de belles visites à faire. Et tout le monde se rend en Hongrie avec un certain entrain comme la pause estivale approche !

Quels sont les défis d’un tour du Hungaroring ?
Les gens le comparent à un Monaco sans rail, mais toute référence est piégeuse puisque chaque piste a ses propres caractéristiques. C’est assez rapide, plutôt étroit, mais cela ne signifie pas que les dépassements y sont impossibles. On ne chôme vraiment pas au volant. Le deuxième secteur est l’un des meilleurs de toute la saison. Il est très rapide, avec des changements de direction et beaucoup de travail de notre part. Ce circuit est taillé pour offrir un défi aux pilotes. J’ai toujours aimé y courir et j’y ai un bon bilan avec une victoire inoubliable après une course épique en 2014.

Que dire du Grand Prix d’Allemagne ?
Nous ne pouvons pas dire grand-chose sur l’Allemagne comme notre journée s’est terminée assez tôt. Les choses devenaient intéressantes, mais un problème d’échappement nous a contraint à l’abandon. L’équipe examinera l’incident pour prévenir toute récidive. Je suis impatient d’être à Budapest et je suis conscient qu’un résultat solide sera important pour que tout le monde puisse partir en vacances sur une note positive.

Share