Deux titres en jeu pour la grande finale de la Formule Renault

Comme pour sa campagne inaugurale en 1971, la Formule Renault achèvera sa saison 2020 sur le Circuit Paul Ricard. L’hôte du Grand Prix de France de Formule 1 sera le cadre d’une alléchante finale pour la cinquantième édition de la discipline puisque deux des trois titres en jeu doivent y être attribués !

Malgré un calendrier malmené par le contexte international pour sa cinquantième saison, la Formule Renault Eurocup se tiendra bel et bien sur dix rendez-vous comme initialement prévu.

Pour leur ultime destination de l’année, les concurrents se rendront au Castellet. Sur ce tracé réputé pour ses défis tels la courbe de Signes ou le double droit du Beausset, tous auront à cœur de briller pour conclure l’année en beauté et se positionner idéalement en vue de leurs futures échéances.

Deux hommes, un seul trophée

Déjà couronnée chez les équipes dès son retour dans la catégorie, ART Grand Prix a l’occasion de réaliser le doublé en remportant également la mise du côté des pilotes avec Victor Martins.

Fort de sept victoires et treize podiums cette année, le Français arrive dans le Var en ballotage favorable puisqu’il possède quarante-quatre points d’avance sur son plus proche rival. Une place dans les six premiers lui permettrait même d’être titré dès samedi, mais le Français sait mieux que quiconque qu’il ne faut jamais rien prendre pour acquis en Formule Renault !

Seul homme à pouvoir le priver du sacre alors qu’il était sur une série record de trente-quatre entrées consécutives dans le top dix, Caio Collet (R-ace GP) n’a plus le choix après avoir connu ses deux premiers abandons lors des trois dernières courses.

Désormais dos au mur, le Brésilien de la Renault Sport Academy jouera son va-tout puisqu’il doit s’imposer par deux fois et compter sur un brin de réussite pour avoir une chance de créer la surprise… Comme cela a souvent été le cas historiquement dans la discipline !

L’enjeu sera donc de taille pour le vainqueur de cet ultime duel, qui inscrira son nom à un prestigieux palmarès s’étalant sur près de cinquante ans. Le pilote qui s’imposera se verra également remettre un garde-temps d’exception de la part de B.R.M. Chronographes, partenaire de la Formule Renault Eurocup.

Ultime duel chez les rookies

En parallèle de la conquête du titre, un autre face-à-face opposera Alex Quinn (Arden Motorsport) et David Vidales (JD Motorsport) pour la couronne chez les rookies.

Malgré huit Trophées Hankook sur ses dix premières courses, David Vidales a vu Alex Quinn revenir avec ses cinq succès lors des trois rendez-vous précédents. Premier pilote à mener Arden Motorsport à la victoire depuis 2017, le Britannique a même pris l’ascendant numérique pour aborder la finale avec six unités d’avance, mais l’Espagnol est loin d’avoir dit son dernier mot !

Leur affrontement pourrait également leur permettre de reprendre du terrain sur Franco Colapinto (MP Motorsport), qui s’est construit une légère avance dans le match pour la troisième place du classement général en étant présent sur le podium des cinq derniers circuits visités.

Cette double bataille aura aussi son importance du côté de leurs équipes respectives puisque MP Motorsport voudra sceller sa troisième position au championnat face à Arden Motorsport et JD Motorsport. Les trois structures se tiennent en seulement onze points et demi avant l’ultime rendez-vous du calendrier.

De nouvelles surprises ?

Toujours aussi relevé et compétitif, le plateau de la Formule Renault Eurocup promet de l’intensité à tous les niveaux. Cela sera d’autant plus vrai que les concurrents auront à cœur de briller une dernière fois avant de préparer leur future campagne en Championnat d’Europe de Formule Régionale par Alpine certifié par la FIA ou aux échelons supérieurs.

Devenu dimanche le sixième pilote différent à s’imposer, Lorenzo Colombo (Bhaitech Racing) retrouvera un circuit où il a survolé les débats l’an passé pour tenter de se hisser dans les cinq premiers du classement général. Avec Tijmen van der Helm et Amaury Cordeel, la structure FA Racing cherchera à imiter Bhaitech Racing pour devenir la septième équipe à l’emporter cette année, mais la concurrence s’annonce comme toujours redoutable.

Déjà présent sur le podium cette saison, Grégoire Saucy (ART Grand Prix) visera pour sa part une première victoire. William Alatalo (JD Motorsport), Ugo de Wilde (Arden Motorsport) et Hadrien David (MP Motorsport) partageront cet objectif pour assurer leur présence dans le top dix tout en aidant leurs écuries respectives dans le match pour la troisième place.

En parallèle, les rookies Paul Aron (ART Grand Prix) et Michael Belov (R-ace GP) auront à cœur de finir sur un coup d’éclat pour démontrer l’étendue de leurs progrès alors que Petr Ptáček (MP Motorsport) voudra capitaliser sur son expérience. Enfin, Reshad De Gerus (Arden Motorsport) comptera sur sa connaissance du tracé pour prendre définitivement l’ascendant sur László Tóth (Bhaitech Racing) et Nicola Marinangeli (Bhaitech Racing).

Troisième du Championnat ADAC de Formule 4, Elias Seppänen effectuera ses débuts en Formule Renault Eurocup avec R-ace GP. Inscrit en tant que wild-card, le Finlandais ne sera pas éligible aux points.

Les deux dernières courses de la cinquantième saison de Formule Renault seront retransmises en direct sur la page Facebook des Renault Sport Series et la chaîne YouTube de Renault Sport.

Programme

Jeudi 12 novembre
12h40–16h40 Essais collectifs pré-événement

Vendredi 13 novembre
8h00–8h50 Essais collectifs 1
11h55–12h45 Essais collectifs 2
16h05–16h25 Qualifications 1

Samedi 14 novembre
9h40–10h00 Qualifications 2
15h10–15h50 Course 1

Dimanche 15 novembre
10h30–11h10 Course 2

Liste des engagés

share