Fabrizio Donoso (Renault Vitality) et Victor Martins (ART Grand Prix) ont partagé les victoires à l’occasion de la grande première de la Formule Renault Esport Series sur l’Autódromo José Carlos Pace d’Interlagos. Si le Chilien s’est d’abord imposé sur son continent, le Français a ensuite pris sa revanche en soulignant les exceptionnelles capacités d’adaptation des concurrents engagés en Formule Renault Eurocup face aux ténors de l’Esport.

Vendredi soir, plus de vingt pilotes étaient présents pour la première étape de la Formule Renault Esport Series lancée en préambule de la saison qui s’ouvrira à Monza (9-11 juillet). La grille mêlait des concurrents inscrits pour la saison 2020 à d’anciennes figures de la catégorie et des têtes d’affiche du monde de l’Esport.

Course 1 : Fabrizio Donoso, à jamais le premier

Si Cem Bolukbasi (M2 Competition) se montrait le plus rapide en essais, Fabrizio Donoso remportait une séance de qualifications épique avec un tour bouclé en 1’20’’484, 16/1000e de seconde devant le pilote turc et 35/1000e devant Victor Martins.

À l’extinction des feux, Fabrizio Donoso conservait les commandes alors que Victor Martins prenait l’avantage sur Cem Bolukbasi et un peloton bouleversé par l’accident impliquant notamment Richard Arnaud (Renault Vitality), Ugo de Wilde (Arden Motorsport), Laszlo Toth (Bhaitech Racing) et Thomas Maxwell (Team Esport Series).

Dans le groupe de tête se détachant très rapidement, Victor Martins débordait Fabrizio Donoso grâce à un dépassement à l’extérieur du premier virage au cinquième passage. Le Chilien tentait de répliquer, mais ses efforts profitaient finalement à Cem Bolukbasi qui s’intercalait entre les deux hommes.

Au neuvième tour, Victor Martins commettait une erreur à la sortie des Esses de Senna. Cem Bolukbasi héritait alors du premier rang et commençait à creuser l’écart avant de voir ses espoirs de victoire s’envoler lorsqu’il percutait le retardataire Tommy Smith (JD Motorsport) au ralenti cinq boucles plus tard.

De retour aux avant-postes, Fabrizio Donoso ne tremblait pas face aux attaques de Victor Martins et s’imposait avec trois dixièmes d’avance sur le Français. Grégoire Saucy (ART Grand Prix) complétait le podium devant Lorenzo Colombo, parti onzième, et un trio de pilotes néerlandais composé de Bent Viscaal (MP Motorsport), Beitske Visser (M2 Competition) et Joey Alders (JD Motorsport). Cem Bolukbasi terminait finalement huitième tandis que Richard Verschoor (MP Motorsport) et Mahaveer Raghunathan (Team Esport Series) fermaient le top dix.

Course 2 : revanche opportuniste pour Victor Martins

La deuxième séance de qualification tournait à l’avantage de Cem Bolukbasi en 1’20’’128, mais le Turc rencontrait un souci sur la grille laissant Fabrizio Donoso et Victor Martins se disputer la tête. Derrière, Bent Viscaal bondissait de la sixième à la troisième place avant de commettre une faute que Lorenzo Colombo exploitait pour reprendre sa position de départ.

Offensif d’entrée, Fabrizio Donoso creusait l’écart sur ses poursuivants avant que Lorenzo Colombo n’efface Victor Martins au cinquième passage pour se lancer à sa chasse. L’Italien poursuivait sur sa lancée en profitant d’une erreur du leader pendant que le peloton était rythmé par les batailles opposant Ugo de Wilde, Richard Verschoor et William Alatalo (JD Motorsport) pour le quatrième rang.

Au douzième tour, Lorenzo Colombo portait une première attaque en se plaçant à la hauteur de Fabrizio Donoso sur plusieurs virages, sans succès face à la résistance du Chilien. Les événements basculaient toutefois lorsque l’Italien percutait Fabrizio Donoso à deux tours de l’arrivée. Passé en tête, l’Italien résistait au retour de Victor Martins en fin de course avant d’écoper d’une pénalité de cinq secondes pour sa responsabilité dans l’accrochage.

Victor Martins héritait alors de la victoire devant Fabrizio Donoso et Lorenzo Colombo. Neuvième sur la grille, Richard Verschoor terminait au pied du podium, suivi par Grégoire Saucy, Ugo de Wilde et William Alatalo. Beitske Visser, Richard Verschoor et Xavier Lloveras (Global Racing Service) prenaient les derniers points en jeu.

Qualifications 1 - Course 1 - Qualifications 2 - Course 2

Au classement général, Fabrizio Donoso et Victor Martins sont en tête à égalité de points et comptent seize unités d’avance sur Lorenzo Colombo avant le deuxième rendez-vous de la Formule Renault Esport Series vendredi prochain sur le Circuit Gilles-Villeneuve de Montréal.

Ils ont dit

Fabrizio Donoso (Renault Vitality) : « J’ai vécu deux courses intenses tant elles ne laissaient pas le moindre répit ! J’ai beaucoup bataillé dans la première épreuve. Victor a utilisé très tôt son DRS et j’ai voulu calmer le jeu en faisant revenir Cem. Tout ne s’est pas passé comme prévu puisqu’il en a profité en prenant les commandes après l’erreur de Victor, mais j’ai eu un peu de réussite avec son accrochage avec un retardataire pour m’imposer. Dans la deuxième manche, je me suis mis tout seul dans la difficulté en commettant une petite faute permettant à Lorenzo de revenir avant cet incident pour lequel il s’est immédiatement excusé. Il y a une part de malchance, mais je ne suis pas peu fier de mes résultats ce soir. Le niveau est très relevé et j’avais le sourire aux lèvres en bataillant au volant de cette Formule Renault qui est peut-être l’une des plus compliquées à piloter sur iRacing ! »

Victor Martins (ART Grand Prix) : « C’était plutôt une très bonne soirée et je remercie Renault Sport Racing de nous avoir donné l’occasion de nous battre et de travailler sous pression avant le début de la saison réelle. J’ai d’ailleurs remarqué que je suais presque plus sur mon simulateur que dans ma véritable monoplace ! Après d’excellentes qualifications face à des professionnels de l’Esport, je me suis emparé des commandes en étant agressif dès le départ et en utilisant mon expérience. Il est toutefois difficile d’être régulier avec une voiture aussi pointue et j’ai commis quelques erreurs me coûtant la victoire. J’ai encore réalisé un bel envol sur la deuxième course, mais cela n’a pas suffi pour passer en tête. Après mon blocage ayant permis à Lorenzo de me dépasser, je me suis alors concentré pour prendre de gros points, mais l’accrochage devant a fait mes affaires et je n’avais plus qu’à rester sagement derrière Lorenzo dès que j’ai su pour sa pénalité. C’est une belle première victoire avec ART Grand Prix. Sur les deux courses, nous terminons premiers parmi les concurrents de la Formule Renault Eurocup et je suis donc très heureux de remporter deux trains de pneumatiques Hankook qui nous seront utiles dès notre retour sur les circuits en juillet ! »

Classement général provisoire*
Pilotes Points
1. Fabrizio Donoso (Renault Vitality) 43
2. Victor Martins (ART Grand Prix) 43
3. Lorenzo Colombo (Bhaitech Racing) 27
4. Grégoire Saucy (ART Grand Prix) 25
5. Richard Verschoor (MP Motorsport) 14
... ...

*sous réserve de l’officialisation des résultats à l’issue des vérifications sportives.

share