Les deux monoplaces de Renault DP World F1 Team s’élanceront depuis le top dix du Grand Prix de Turquie demain avec la cinquième position de Daniel Ricciardo et la septième d’Esteban Ocon dans des conditions humides à l’Istanbul Park.

Si les deux voitures ont fait leur retour en Q3 en Turquie, les qualifications ont été loin d’être simples après trois séances animées.

Les deux hommes débutaient Q1 en pneus pluie. Esteban se plaçait immédiatement aux avant-postes en se familiarisant rapidement avec les conditions. Daniel était également dans le top dix dès son premier effort. Esteban était le plus rapide du peloton jusqu’au drapeau rouge arrêtant la session en raison des fortes averses et de la dégradation des conditions.

Après une longue interruption, Daniel améliorait sa marque pour se hisser au septième rang, une place devant Esteban qui ne trouvait pas de temps supplémentaire.

La piste étant toujours mouillée en Q2, les deux pilotes chaussaient à nouveau les gommes pluie pour l’intégralité de la séance. Le classement évoluait constamment avec Daniel et Esteban à tour de rôle dans le top dix. Le duo passait finalement aisément en Q3, Daniel se classant dixième avec six dixièmes de marge sur son poursuivant et Esteban sixième.

En Q3, Esteban s’élançait en intermédiaires alors que tous les autres pilotes – y compris Daniel – sauf un optaient pour les pneus pluie. La mise en température des pneumatiques dans leur fenêtre de fonctionnement optimale s’avérant difficile, Esteban repassait en pluie. Son seul effort à l’attaque lui permettait de prendre la septième place. En parallèle, Daniel améliorait tour après tour pour s’emparer de la cinquième position, s’assurant ainsi que les deux pilotes démarreront du côté propre de la grille demain à 13h10 heure locale.

Daniel Ricciardo, R.S.20-01 #3 – Q : 5e en 1’51’’595 – EL3 : 11e en 1’58’’475
« Je pensais qu’hier était unique, mais ça l’était encore plus aujourd’hui ! C’était de loin les conditions les plus glissantes que nous ayons jamais connues en Formule 1. C’était si imprévisible que je comparerais cela à du drift. Il n’y avait aucun signe pour savoir où l’adhérence se trouvait dans les virages et je n’avais presque aucune sensation. Je n’ai pas joué mon va-tout en Q1 et j’ai continué à grignoter du temps tout au long des Q2 et Q3. Cette cinquième place est donc un bon résultat. C’est tellement plus éprouvant mentalement quand les conditions sont ainsi. Je suis presque convaincu que je ne cligne pas des yeux pendant un tour. La course sera intéressante demain, que le temps soit sec ou non ! »

Esteban Ocon, R.S.20-05 #31 – Q : 7e en 1’52’’622 – EL3 : 4e en 1’53’’897
« C’était assez piégeux dans ces conditions très glissantes. C’était peut-être les conditions les plus difficiles de ma carrière, mais tout le monde est logé à la même enseigne et nous avons essayé d’extraire le maximum de la voiture. Je crois que nous avons bien réussi la Q1 et la Q2, mais moins la Q3. Nous avons probablement pris la mauvaise décision en commençant avec les intermédiaires et non en pluie et je pense que nous aurions pu être dans le top cinq. C’était un bon tour pour être septième, mais je n’en ai eu qu’un à l’attaque avec ce train. Avec quelques tours de plus, j’aurais peut-être pu mieux faire. Il y aura de nombreuses opportunités demain. Nous ne connaissons pas encore la météo, donc attendons de voir. »

Alan Permane, directeur sportif
« Nous sommes satisfaits de la séance de qualification d’aujourd’hui avec nos deux pilotes dans le top dix. Ce n’est jamais facile dans ces conditions, et encore plus quand le choix entre les pneus pluie et intermédiaires se joue à peu de choses. Cela rend la stratégie très délicate. Nous avons essayé les intermédiaires avec Esteban en Q3, mais ils n’ont pas fonctionné donc nous l’avons rappelé pour chausser les pluie. Nous sommes satisfaits de cette journée et nous avons hâte d’être à la course demain, qu’importe les conditions ! »

share