Renault DP World F1 Team a pris quatre points d’un Grand Prix Emirates du 70e Anniversaire dominé par la stratégie. Esteban Ocon a gagné six places pour terminer huitième à Silverstone tandis que Daniel Ricciardo a fini quatorzième et en dehors des points après un tête-à-queue au trente-et-unième tour.

Les deux pilotes réalisaient un bon envol à l’extinction des feux. Esteban dépassait deux adversaires pour se hisser de la quatorzième à la douzième position tandis que Daniel, cinquième sur la grille, s’installait au sixième rang à la fin du premier tour.

La stratégie s’avérait être le facteur clé de la course avec des composés de pneumatiques plus tendres qu’au Grand Prix précédant disputé sur ce même circuit le week-end dernier.

Daniel s’arrêtait au quatorzième passage pour rechausser des médiums dans une stratégie prévoyant deux arrêts tandis qu’Esteban passait les gommes dures après vingt-deux boucles pour un pari audacieux à un seul arrêt.

En difficulté avec les médiums, Daniel rentrait au vingt-sixième tour pour des pneus durs. Pris dans une bataille opposant plusieurs voitures, Daniel partait en tête-à-queue au troisième virage du trente-et-unième tour et voyait alors s’envoler tout espoir de points.

En parallèle, Esteban réalisait un relais solide en durs au huitième rang tout en gérant confortablement l’écart sur ses poursuivants. Le Français franchissait la ligne d’arrivée en huitième position.

Daniel Ricciardo – Départ : 5e – Arrivée : 14e
« C’était l’une de ces journées où tout va de mal en pis. Tout se passait bien au début, j’avais conservé la sixième place et je tenais le rythme des voitures devant. Nous nous sommes arrêtés pour rechausser des médiums, mais j’ai eu du mal à les préserver. Nous avons donc dû rentrer pour des pneus durs, puis les choses ont basculé au troisième virage. J’ai perdu l’arrière en défendant face à Carlos [Sainz] et je suis parti en tête-à-queue. La course était dès lors finie. Nous devons l’accepter, prendre sur nous et retenter notre chance à Barcelone. C’était frustrant aujourd’hui, mais il y a beaucoup de points positifs à retenir de ces deux semaines à Silverstone et nous pourrons nous appuyer là-dessus à l’avenir. »

Esteban Ocon – Départ : 14e – Arrivée : 8e
« C’est assurément un très bon dimanche de notre côté. Nous avons effectué un beau départ, nous avons bien géré les pneumatiques, nous avons communiqué efficacement avec l’équipe et les mécaniciens ont réalisé un excellent arrêt au stand. Cela semblait être une course très difficile pour les pneus, notamment avec une stratégie agressive, mais nous avons réussi à le faire et nous avions finalement beaucoup de rythme. Nous avons préservé nos gommes du mieux que nous pouvions tout en maintenant les autres derrière, donc nous sommes très heureux du résultat. Je ne pense pas que nous aurions pu faire beaucoup mieux en étant quatorzièmes sur la grille. Notre objectif est de signer de meilleures qualifications. Nous avons le rythme pour le faire et nous pourrons ensuite vraiment nous battre pour plus de points. »

Cyril Abiteboul, Team Principal
« Des sentiments très partagés aujourd’hui avec une voiture dans le top dix et l’autre en dehors des points. La prestation d’Esteban doit être saluée compte tenu de sa position de départ et gagner six places dans une course comme celle-ci, au cœur d’un peloton extrêmement compétitif en dit long sur le potentiel collectif. L’équipe et lui ont réussi à faire fonctionner une stratégie à un seul arrêt, parfaitement exécutée grâce à son pilotage, de bonnes décisions depuis le muret et une réalisation parfaite par l’équipe des stands. Sa progression en course contraste évidemment avec Daniel qui était cinquième sur la grille. Le plan était de faire deux arrêts, similaire avec la stratégie des leaders. Son premier relais était bon avant que nous ne l’arrêtions pour éviter le trafic à sa sortie. Malheureusement, son deuxième relais n’était pas compétitif et les pneus arrières se sont dégradés beaucoup plus rapidement, et nous avons dû anticiper son second arrêt ce qui a totalement compromis le reste de sa course. Il a réalisé un samedi fantastique – en étant cinquième en rythme pur – ainsi qu’une bonne course dimanche dernier. Avec sa position de départ aujourd’hui, nous visions clairement un meilleur résultat. Nous devons analyser ce deuxième relais et en tirer les leçons pour les rendez-vous à venir. Barcelone offrira sans aucun doute de nouvelles conditions chaudes avec un niveau similaire d’énergie sur les pneus dans les virages rapides. Notre compétitivité en qualifications semble avoir progressé. Nous devons confirmer cela le week-end prochain tout en éliminant cette contre-performance avec le composé médium. Nous devons être capables de mieux faire, même avec une sélection épineuse de pneumatiques. »

share