Daniel Ricciardo et Renault DP World F1 Team ont terminé au pied du podium au terme d’un Grand Prix Pirelli de Toscane passionnant et riche en incidents impliquant plusieurs apparitions de la voiture de sécurité et deux drapeaux rouges. Esteban Ocon a été contraint à l’abandon après un problème de freins.

Daniel a franchi le drapeau à damier à seulement 2’’3 de la troisième place après cinquante-neuf tours et près de deux heures et demie d’une course palpitante en Italie, où une série d’accidents a été à l’origine de deux nouveaux départs.

Les deux pilotes avaient réalisé un envol propre, Daniel se hissant au sixième rang et Esteban pointant à la dixième position à la fin du premier tour. Après une première intervention de la voiture de sécurité, tous deux parvenaient à éviter les soucis lors d’une relance chaotique où un accrochage entre plusieurs voitures amenait un premier drapeau rouge.

Un problème de freins était identifié sur la monoplace d’Esteban, qui devait alors abandonner avant le nouveau départ arrêté. Daniel en profitait pour poursuivre sa progression dans la hiérarchie et un excellent arrêt exécuté en 2’’7 pour passer les médiums au vingt-septième passage lui permettait de s’emparer de la troisième place avant un sprint final passionnant pour la dernière marche du podium.

Cependant, la deuxième apparition de la voiture de sécurité se transformait en drapeau rouge et provoquait un nouveau regroupement sur la grille. Chaussé de pneus tendres, Daniel se montrait le plus rapide à atteindre 200 km/h dans un départ canon le plaçant au deuxième rang.

Malgré ses efforts héroïques, l’Australien devait céder la deuxième place un tour plus tard et la troisième à neuf tours de l’arrivée. Daniel était quatrième sous le damier pour la troisième fois de la saison.

Daniel Ricciardo – Départ : 8e – Arrivée : 4e
« Je suis vraiment content de cette course et nous étions si proches du podium une fois de plus. C’était une longue journée avec une longue course en raison des incidents et des arrêts, mais l’important est que tous les pilotes aillent bien. Vers la fin, nous détenions la troisième place donc c’est dommage de la manquer pour si peu au final. Nous ne pouvions pas nous rapprocher davantage et nous continuerons à attaquer pour y parvenir. Nos départs étaient bons, nous avons dépassé Valtteri [Bottas], mais Alex [Albon] et lui étaient trop rapides pour que cela dure. Cela fait un peu mal de ne pas être sur le podium après ça, mais cette quatrième place reste un excellent résultat. »

Esteban Ocon – Départ : 10e – Abandon
« Nous avons souffert d’une surchauffe de freins et c’est la raison de notre abandon aujourd’hui. Les freins arrière étaient en feu derrière la voiture de sécurité et cela a endommagé l’arrière de la monoplace et le système de freinage. Nous n’avons pas pu remonter la voiture durant le drapeau rouge. Nous étions bien placés au départ, mais j’ai dû prendre l’extérieur et Carlos [Sainz] et moi avons alors perdu quelques places. Je sentais que nous avions le rythme pour de bons points. Cela semblait être une belle course avec beaucoup d’action. Cela devient assez fou cette année et c’est d’autant plus intéressant puisque cela offre davantage d’occasions de signer de gros résultats. »

Cyril Abiteboul, Team Principal
« Après des montagnes russes d’émotions depuis vendredi, c’est bien d’être déçu de la quatrième place ! Nous croyons en ce podium depuis un moment et l’équipe le méritait probablement, mais Alex Albon avait un meilleur rythme avec la Red Bull sur la dernière relance. C’était une course très mouvementée, mais je pense que nous avons pris toutes les bonnes décisions. Daniel a réalisé une superbe prestation pour obtenir ce classement. L’unique regret est que nous n’avions qu’une seule voiture dans cette course incroyable après l’abandon d’Esteban en raison d’une surchauffe des freins. La racine du problème devra être analysée et étudiée. Le principal point positif de ce week-end est que nous ne devrions jamais rien prendre pour acquis. Nous sommes venus ici en nous attendant à un week-end très difficile, avec des caractéristiques de piste qui ne conviennent généralement pas à notre monoplace, mais nous avons quand même réussi à la faire performer. Cela indique à nouveau que nous pouvons en extraire davantage pendant que nos usines développent de futures évolutions. C’était aussi un premier événement fantastique au Mugello, un superbe circuit pour les pilotes et leurs machines ! »

share