Le sprint final commence maintenant !

Huit courses en quatre semaines. Voilà le programme alléchant qui attend les concurrents de la Formule Renault Eurocup pour conclure la saison 2020. Plus intense que jamais, ce sprint final promet de mettre les hommes et les machines à l’épreuve dès le rendez-vous de Spa-Francorchamps cette semaine.

Véritable monument du sport automobile international, le Circuit de Spa-Francorchamps accueille la septième étape du calendrier de la Formule Renault Eurocup. Le théâtre du Grand Prix de Belgique de Formule 1 récompense souvent la gestion de l’aspiration, l’intelligence de course ou encore l’adaptation à une météo capricieuse… Autant de qualités qui pourraient s’avérer cruciales au moment où la bataille pour le titre s’apprête à s’accélérer !

Batailles au sommet en vue

Fort de son doublé lors du rendez-vous précédent, Victor Martins (ART Grand Prix) arrive en Belgique sur une série de huit podiums consécutifs et six victoires sur les huit dernières courses.

Déjà vainqueur en 2018 et auteur d’une pole position en 2019 à Spa, le Français s’appuiera sur son expérience pour poursuivre sur sa lancée et continuer de creuser l’écart sur ses plus proches poursuivants, menés par Caio Collet (R-ace GP).

S’il compte seize points de retard sur son rival, le Brésilien de la Renault Sport Academy sera comme toujours un concurrent redoutable puisqu’il avait signé son meilleur résultat de la saison l’an passé sur le tracé belge.

Légèrement distancés sur le plan comptable, David Vidales (JD Motorsport) et Franco Colapinto (MP Motorsport) espèreront tirer leur épingle du jeu pour reprendre du terrain sur les leaders.

L’Espagnol tentera de retrouver un podium qui lui a échappé pour la première fois à Barcelone pour faire un premier pas vers le titre chez les rookies. De son côté, l’Argentin reviendra sur la piste de ses débuts en Formule Renault avec la ferme intention de renouer avec la victoire.

Un groupe de chasse déterminé

Derrière le quatuor de tête, la bataille pour la cinquième position est extrêmement disputée et elle le sera d’autant plus à Spa-Francorchamps puisque les concurrents impliqués dans cette lutte doivent reprendre des points au leader pour préserver leurs espoirs de titre.

Cinquième, Alex Quinn (Arden Motorsport) visera son premier podium depuis la pause estivale pour conserver toutes ses chances, mais aussi distancer Lorenzo Colombo (Bhaitech Racing) - victorieux à Spa l’an dernier -, Grégoire Saucy (ART Grand Prix) et William Alatalo (JD Motorsport). Après les douze premières courses de la saison, les quatre hommes se tiennent en neuf unités seulement !

Dans la foulée de ses progrès soulignés par un premier Trophée Hankook à Barcelone, Hadrien David (MP Motorsport) cherchera à poursuivre sur sa lancée pour consolider sa place dans le top dix. Sur ses terres, le Belge Ugo de Wilde (Arden Motorsport) aura le même objectif après avoir mis un terme à une disette de podium longue de dix-huit mois en Espagne.

Novices à Spa, Paul Aron (ART Grand Prix) et Tijmen van der Helm (FA Racing) devraient également se mêler au match pour le podium, tout comme Petr Ptáček (R-ace GP), qui pourra s’appuyer sur son expérience pour retrouver les points après son score vierge en Catalogne.

Baroud d’honneur ?

S’ils ne peuvent plus prétendre au titre, d’autres animateurs auront à cœur de briller et de réaliser un coup d’éclat pour se faire remarquer en cette fin de saison.

Ce sera notamment le cas d’Amaury Cordeel (FA Racing) en son pays, mais aussi de László Tóth (Bhaitech Racing), plus motivé que jamais après son retour dans le top dix à Barcelone.

Après avoir débloqué son compteur lors du rendez-vous précédent, Reshad De Gerus (Arden Motorsport) visera davantage de points sur un circuit où il s’était imposé l’an dernier en Championnat de France F4. De plus en plus proche du top dix malgré sa blessure à la jambe, Nicola Marinangeli (Bhaitech Racing) tentera de l’imiter pour remonter au classement général.

Les deux qualifications et les deux courses disputées sur le Circuit de Spa-Francorchamps seront retransmises en direct sur la page Facebook des Renault Sport Series et la chaîne YouTube de Renault Sport.

Programme

Mercredi 21 octobre
9h00–12h00 Essais collectifs pré-événement
13h30–16h00 Essais collectifs pré-événement
16h10–17h00 Essais collectifs 1

Jeudi 22 octobre
9h00–9h50 Essais collectifs 2
16h25–16h45 Qualifications 1 (pour la course 2)

Vendredi 23 octobre
10h40–11h00 Qualifications 2 (pour la course 1)
14h25–15h00 Course 1

Samedi 24 octobre
10h45–11h20 Course 2

Liste des engagés

share