La première apparition du Clio R3T Trophy France au Rallye Vosges – Grand-Est a tenu toutes ses promesses lors d’un week-end plein de rebondissements. Après six changements de leader en dix spéciales, Mathieu Walter s’est imposé pour la première fois dans la catégorie. Malgré son abandon, Boris Carminati reste aux commandes d’un classement général incroyablement ouvert avant le Rouergue.

Dès la première spéciale samedi matin, le spectacle s’annonce grandiose puisque moins d’une seconde couvre le quatuor de tête mené par Romain Di Fante à l’issue des huit kilomètres et demi de Mandray.

Boris Carminati passe ensuite à l’attaque en signant les meilleurs temps dans Pays d’Ormont et Moyenmoutier pour retrouver le parc d’assistance avec 15’’8 d’avance sur Mathieu Walter, deuxième des deux tests, et 18’’5 sur Ivan Ferrarotti.

Après un passage à vide l’ayant relégué au septième rang, Romain Di Fante reprend sa marche en avant en remportant les trois secteurs chronométrés de l’après-midi. En parallèle, Boris Carminati sort de la route dans la répétition de Pays d’Ormont et Ivan Ferrarotti capitalise sur sa régularité pour prendre la tête alors qu’il n’a pas encore le moindre scratch à son actif.

Au terme de la première étape, l’Italien possède 15’’8 de marge sur Romain Di Fante. Mathieu Walter complète le podium provisoire 2’’7 plus loin, mais Dorian Nicolas, Jérémy Jamet et Guillaume Jean restent en embuscade à moins d’une minute.

Le dimanche commence idéalement pour Ivan Ferrarotti, auteur du meilleur temps dans Vologne, la plus longue spéciale du week-end, où Romain Di Fante perd plus de quatre minutes et Dorian Nicolas abandonne. L’Italien accentue alors son avance à 29’’0 sur Mathieu Walter et plus d’une minute sur Guillaume Jean. Ce dernier tape un mur dans Corcieux, à l’issue de laquelle Mathieu Walter s’empare de la tête du rallye pour 4’’1 !

Ivan Ferrarotti réplique instantanément en signant le scratch avec plus de trente secondes d’avance dans la répétition de Vologne. L’Italien semble avoir fait un grand pas vers la victoire… Mais une crevaison dans les ultimes kilomètres lui coûte plus de trois minutes et la première place au profit de Mathieu Walter !

Vainqueur pour la première fois en Clio R3T Trophy France, Mathieu Walter est accompagné des Juniors Alexis Frontier et Jérémy Jamet sur le podium. Si ce dernier pouvait regretter d’avoir laissé échapper la première position dans la catégorie avec une pénalité de quarante secondes pour pointage tardif dans l’ES1, il terminait en beauté avec son premier scratch dans l’ES10.

Finalement quatrième, Ivan Ferrarotti devance Olivier Courtois, à nouveau premier Gentleman pour son premier rallye avec Alex Florenson à sa droite. Derrière José Javier Pérez, Julien Brégeon conserve la septième place pour une seconde face à Philippe Rageau tandis que Romain Di Fante et Yoann Lambert complètent le top dix devant la première Féminine, Charlotte Berton, Éric Filippi et Keanna Erickson-Chang.

Malgré son abandon, Boris Carminati est toujours en tête du classement général et marque même un point bonus de meilleur performeur pour ses deux scratches samedi. La course au titre reste toutefois grande ouverte puisque Mathieu Walter ne pointe qu’à six unités du leader et compte cinq points d’avance sur Romain Di Fante, leader d’un groupe de sept pilotes se tenant en cinq points avant le Rallye Aveyron Rouergue Occitanie (4-6 juillet).

Mathieu Walter : « Cette victoire me fait extrêmement plaisir, d’autant qu’il s’agissait un peu de notre rallye à domicile. Ce résultat nous permet de remercier tous les partenaires, la famille et les amis présents à nos côtés. Nous avions disputé l’épreuve l’an dernier et nous savions qu’elle était extrêmement piégeuse. Notre stratégie était d’adopter un rythme soutenu, mais surtout régulier, puisque chaque boucle a eu sa part de rebondissements hormis la première. Nous avons réussi à éviter les embûches et cette victoire nous relance au classement général même si nous avons déjà utilisé notre joker au Lyon-Charbonnières. La saison est encore longue et nous devrons montrer notre pointe de vitesse en étant chaque fois à l’arrivée tant le niveau est extrêmement dense cette année. »

Clio R3T Trophy France – Rallye Vosges - Grand Est
1. Mathieu Walter — Thibault Raincourt 2h05’59’’9
2. Alexis Frontier — Julie Vidal (J) +1’24’’6

3. Jérémy Jamet — Michaël Secache (J) +1’47’’0
4. Ivan Ferrarotti — Manuel Fenoli +2’37’’2
5. Olivier Courtois — Alex Florenson (G) +2’58’’5
6. José Javier Pérez — Alberto Espino (J) +3’37’’3
7. Julien Brégeon — Clément Bresson +4’32’’8
8. Philippe Rageau — Amélyne Rageau (G) +4’33’’8
9. Romain Di Fante — Patrick Chiappe (J) +6’49’’3
10. Yoann Lambert — Etienne Roussel +10’32’’4
11. Charlotte Berton — Cécile Pages (F) +10’58’’7
12. Éric Filippi — Francis Mazotti (G) +13’20’’9
13. Keana Erickson-Chang — Alex Gelsomino (F) +25’50’’7
Ab. Guillaume Jean — Loris Pascaud 
Ab. William Pitot — Romain Brun (J)
Ab. Dorian Nicolas — Chloé Trincald
Ab. Boris Carminati — Marine Lacruz
Ab. Guy Bertrand — Karine Gehin (G)
Ab. Franck Badel — Thierry Devaux

Classement général Clio R3T Trophy France
1. Boris Carminati, 31 points
2. Mathieu Walter, 25 points
3. Romain Di Fante (J), 20 points
4. Jérémy Jamet (J), 19 points
5. Alexis Frontier (J), 18 points
6. Dorian Nicolas, 18 points
7. Olivier Courtois (G), 16 points
8. Ivan Ferrarotti, 16 points
9. Guillaume Jean, 15 points
10. William Pitot (J), 12 points
11. José Javier Pérez (J), 9 points
12. Cédric Noe, 8 points
13. Julien Brégeon, 6 points
14. Philippe Rageau (G), 4 points
15. Damien Tozlanian, 2 points
16. Yoann Lambert, 1 point
17. Charlotte Berton (F), 0 point
18. Éric Filippi (G), 0 point
19. Václav Stejskal Jr (J), 0 point
20. Keana Erickson-Chang (F), 0 point
21. Pascal Bérard (G), 0 point
22. Dominique Patenotte (G), 0 point
23. Raphaël Marry (G), 0 point
24. Guy Bertrand (G), 0 point
25. Christophe Herbelin (G), 0 point
26. Franck Badel, 0 point
27. Antoine Larochefoucauld (G), 0 point

share