Nico Hülkenberg : Récidiver

Nico Hülkenberg a connu un beau dimanche en se classant huitième en France. L’Allemand veut désormais répéter cette performance dans les massifs autrichiens de Spielberg pour conclure le premier enchaînement de deux courses en huit jours au calendrier 2019.

Que pensez-vous de l’Autriche ?
L’Autriche est un rendez-vous très chaleureux et accueillant dans une atmosphère agréable et décontractée. C’est assez proche de la frontière allemande, donc il y a généralement beaucoup de fans allemands qui font le déplacement pour venir me soutenir et c’est vraiment formidable à voir. Le circuit est assez surréaliste, car il est au milieu de nulle part avec beaucoup de collines, de champs vides et de vaches ! C’est assez pittoresque, mais c’est un cadre magnifique nous offrant un petit bol d’air alors que la saison s’accélère.

À quel point un tour à Spielberg est-il difficile ?
Avec seulement neuf virages, les temps sont courts, mais cela ne veut pas dire pour autant que le tour est facile. C’est même tout le contraire. C’est un tracé technique avec des dénivelés, un mélange de courbes rapides et à vitesse moyenne, mais aussi des gros vibreurs dont il faut se méfier, surtout dans les deux derniers virages. Nous avons des éléments à évaluer vendredi, mais nous chercherons comme toujours à bien travailler et à progresser au fil des trois jours pour viser un résultat solide.

Êtes-vous satisfait de votre résultat au Grand Prix de France ?
Nous pouvons être contents de notre remontée et c’est toujours agréable de marquer des points. Cela souligne l’importance des qualifications et de la position sur la piste. Nous étions coincés dans le trafic la majeure partie de la course et j’en avais encore sous le pied dimanche. Cela nous aurait peut-être permis d’être mieux classés au sein du top dix. Les deux derniers tours étaient très amusants avec de belles batailles roue contre roue. J’espère qu’il y en aura davantage en Autriche et que nous serons encore plus près du haut du peloton à l’arrivée !

Share