Près de chez soi - Q&A avec Esteban Ocon

Après avoir égalé son meilleur résultat en Formule 1 le week-end dernier à Spa, Esteban Ocon se concentre maintenant sur le Grand Prix d’Italie. Esteban a des liens étroits avec l’Italie, où il cherchera à réaliser à nouveau une belle prestation.

Quels sont vos souvenirs de Monza ?
Monza est un circuit vraiment amusant. J’en garde de bons souvenirs de 2017. J’étais parti troisième après m’être classé cinquième des qualifications sous la pluie et j’avais fait une bonne course en me battant avec les Ferrari. En 2018, je me suis plutôt bien qualifié en huitième position et j’ai terminé sixième de la course, ce qui était aussi un excellent résultat. Mon bilan à Monza est plutôt positif et j’y vais dans le but de reproduire Spa. C’est l’objectif. Notre performance à Spa montre que nous sommes capables de briller et les caractéristiques similaires des deux pistes indiquent que nous devrions être bien placés pour marquer de gros points. J’ai des liens assez étroits avec l’Italie. J’y ai vécu pendant ma saison de Formule 3 avec Prema Racing et la majeure partie de mon parcours en karting était également en Italie. Je parle donc italien et je dirais que l’Italie représente 40 % de ma vie !

Quels sont les défis du circuit ?
Les principaux défis de Monza sont la vitesse de pointe et le freinage. Vous avez besoin de bons freins après les séquences de courbes rapides. Le moteur jouera un grand rôle comme toujours sur les tracés typés moteur. Il y a des virages légendaires : la Parabolica, Ascari, les Lesmos et la Curva Grande. Tous sont assez uniques dans la façon dont vous les négociez.

Que pensez-vous de la course de dimanche dernier ?
Nous pouvons nous rendre à Monza en nous sentant prêts et déterminés à obtenir un bon résultat. Nous avons montré de quoi nous étions capables sur un circuit comme Spa et je crois que nous pouvons en faire de même ce week-end si nous exécutons notre plan. J’étais content de la course, et notamment du dépassement pour la cinquième position dans le dernier tour. Cela nous a mis derrière Daniel pour assurer un bon résultat d’équipe. Merci à tout le monde pour le travail fourni et je suis sûr que nous continuerons de progresser sur les deux prochains rendez-vous en Italie.

Share