Renault DP World F1 Team a signé son deuxième podium de l’année grâce à la belle prestation de Daniel Ricciardo et une stratégie audacieuse du muret des stands lors du Grand Prix d’Émilie-Romagne. Ce résultat hisse l’équipe au troisième rang du Championnat Constructeurs.

Esteban Ocon a malheureusement été contraint à l’abandon au vingt-huitième tour. Un problème de transmission est suspecté et doit être analysé. Le Français était près du top dix en début de course, mais ce souci l’a fait rétrograder dans la hiérarchie avant son arrêt définitif.

Cinquième sur la grille, Daniel gagnait immédiatement une position dès les premiers mètres. Quatrième avec les gommes tendres de Pirelli, l’Australien maintenait l’écart sur Pierre Gasly et Charles Leclerc. Après l’abandon de Gasly, Daniel chaussait de nouveaux pneus durs et conservait sa place malgré la pression intense imposée par la Ferrari de Leclerc. Sergio Perez s’était hissé devant les deux hommes, mais la chance tournait avec l’apparition de la voiture de sécurité au cinquante-et-unième passage en raison de l’abandon de Max Verstappen. Pendant que Perez s’arrêtait pour des pneumatiques neufs, Daniel reprenait deux rangs et conservait son sang-froid et des pneus plus usés jusqu’au drapeau à damier pour sceller le deuxième podium de Renault DP World F1 Team et le trente-et-unième de sa carrière.

Parti douzième, Esteban avait réalisé un beau début de course en médiums. Le Français maintenait sa position et ne pointait qu’à deux secondes du top dix lorsqu’il s’arrêtait aux stands pour passer un train de durs. Ses problèmes commençaient peu après et, en dépit de plusieurs corrections au volant, il abandonnait finalement au vingt-huitième tour.

Renault DP World Team compte désormais 135 points et s’empare de la troisième place du Championnat Constructeurs à quatre rendez-vous de la fin de saison.

Daniel Ricciardo – Départ : 5e – Arrivée : 3e
« Deux podiums en trois courses ! Je suis ravi et je n’ai pas oublié de faire le “shoey” cette fois ! Nous nous dirigions vers la cinquième place, mais Max a provoqué l’intervention de la voiture de sécurité. Rester en piste était le bon choix, surtout après l’arrêt de Perez. Les dépassements sont assez difficiles ici. Cela valait donc le coup de prendre ce risque et cela a payé. C’est dommage pour Esteban, car la voiture était bonne aujourd’hui. Ce résultat nous permet de prendre la troisième place du championnat, ce qui correspond à l’objectif de l’écurie. Je suis très heureux de repartir d’Imola avec un beau podium et j’adresse un grand merci à tout le monde dans l’équipe. Cette fois, il n’y aura pas de deuxième tatouage. Je pense que Cyril a assez souffert ! »

Esteban Ocon – Départ : 12e – Abandon
« C’était un week-end difficile dans l’ensemble avec une succession de malchance. Nous avons eu quelques soucis cet après-midi. Un tear-off dans une écope de freins nous a poussé à un premier arrêt anticipé pour le retirer, puis nous avons eu un problème de boîte de vitesses. Je suis néanmoins très heureux de ce nouveau podium pour l’équipe et j’adresse toutes mes félicitations à Daniel. C’est très positif pour l’écurie. Nous montons en puissance et la fin de saison ainsi que les prochains mois s’annoncent bien. Nous sommes désormais troisièmes du championnat. Nous savons que nous nous battons pour cela, donc c’est bien de terminer le week-end ainsi. »

Cyril Abiteboul, Team Principal
« Je voudrais commencer par m’excuser auprès d’Esteban comme il s’agit d’un nouvel abandon dû à un problème technique. Il n’était pas très loin hier et il avait pris un bel envol pour être dans le match malgré un arrêt anticipé pour retirer un tear-off d’une écope. Il a ensuite connu un souci causant des problèmes sur sa boîte de vitesses et il a dû abandonner. C’est dommage comme Daniel a montré que le rythme et la compétitivité sont là quand la monoplace est fiable. Une fois de plus, la course a joué en notre faveur. Nous semblions nous diriger vers la cinquième place puisque Perez pouvait profiter de son départ en médiums et nous étions prêts à nous satisfaire de ce résultat jusqu’à ce que l’abandon de Verstappen redistribue les cartes. Nos stratégistes ont fait le pari audacieux de ne pas repasser par les stands en estimant que nous avions les gommes et le rythme nécessaire pour contenir nos poursuivants. C’était très courageux, mais cela a payé grâce à un pilotage fantastique de Daniel. Avec ses ingénieurs, il a réussi à maintenir exactement la température requise pour ses pneus pendant la longue intervention de la voiture de sécurité, puis il a effectué un final incroyable pour nous offrir un nouveau podium à l’arrivée. Nous sommes maintenant troisièmes du championnat et nous devons nous approprier cette position tout en nous concentrant sur les prochains week-ends qui arriveront très rapidement. Enfin, j’aimerais également féliciter Mercedes pour ce septième titre mondial. Il s’agit d’un exploit phénoménal qui continuera de nous inspirer dans tout ce qu’il nous reste à accomplir. »

share