Ce mercredi 4 décembre sonne l’heure de la grande finale des F1™ eSports Series 2019. Avec 693 des 923 kilomètres déjà parcourus, les trois dernières courses seront cruciales. S’il remporte les 78 derniers points en jeu, le Renault Sport Team Vitality sera toujours en lice pour tenter de remporter le titre pilote et constructeur.

La quatrième manche du championnat, qui se tient au Gfinity eSports Arena de Londres, inclut les trois dernières courses de Suzuka, Austin et São Paulo. C’est la première fois que Suzuka et São Paulo figurent parmi les circuits des Pro Series, et la part d’imprévu ajoutera du suspense à ces Grands Prix.

Ce détail pourrait tourner à l’avantage du Renault Sport Team Vitality, en troisième place au classement des constructeurs, avec 145 points derrière les 181 points de l’équipe Red Bull en tête de championnat, et à seulement un point de la Ferrari Driver Academy, placée deuxième. Les scores du championnat des pilotes sont également serrés, avec Jarno Opmeer occupant la troisième place avec 103 points, juste derrière Frede Rasmussen de l’équipe Red Bull avec 120 points, et le favori David Tonizza, de Ferrari, avec 146 points.

Fort d’une première victoire en Allemagne au dernier tour, Opmeer sait qu’il doit non seulement assurer une performance maximale mais aussi compter sur les erreurs de ses adversaires pour empocher le titre des pilotes. Il reste optimiste : « Nous avons un bon rythme sur ces trois circuits, me semble-t-il, alors je crois que nous avons toutes nos chances. »

Simon Weigang, qui a rejoint l’équipe à la suite des F1™ eSports Pro Draft 2019, s’est octroyé la place de second pilote et sera aux côtés d’Opmeer pour ces trois dernières courses. « Mon but pour cette épreuve est d’aider l’équipe à remporter le championnat avec des résultats constants, déclare-t-il. Je peux remporter les courses si j’assure les mêmes résultats qu’aux entraînements. C’est dans cette optique que je me prépare au quotidien. »

La participation de Weigang implique inévitablement l’absence de Cedric Thomé, après un début marquant cette saison. « Je croise les doigts pour que Jarno et Simon remportent le trophée, dit il. Je vais faire de mon mieux pour les aider et les soutenir. »

Avec une pression presque insurmontable lors de ces trois dernières courses, une bonne attitude mentale est indispensable pour garantir le succès de l’équipe. James Doherty, manager de l’équipe connaît bien les enjeux pour avoir lui-même été pilote par le passé. « L’équipe aborde cette dernière rencontre très sereinement, puisque nous avons tout à gagner, et pas grand-chose à perdre, dit-il. Le titre est toujours atteignable, avec un peu de chance, et nous avons déjà prouvé ce dont nous sommes capables. Notre mission est de piloter au maximum de notre potentiel, et si nous y parvenons, je crois que nous pouvons décrocher la récompense ultime. »

Share