Stéphane et Céline, le losange pour la vie

Stéphane et Céline Ogé sont mariés depuis 28 ans, et ont deux enfants, Lison et Matteo. Mais ils partagent aussi une autre passion très forte : le rallye. “ Je suis passionné de rallye depuis mon enfance ”, raconte Stéphane, “ et j’ai transmis cette passion à ma femme, qui m’accompagne sur les rallyes du monde entier. ” Maintenant que Matteo a 16 ans, il prend aussi le relais.

L’histoire démarre avec une Super 5 GT Turbo noir phase 1, et d’après Stéphane, il ne pouvait en être autrement. “ Cette voiture me faisait tellement rêver, la voir sauter de virage en virage dans les rallyes…” dit-il. “ Cette petite bombe des années 80 était géniale à conduire sur nos magnifiques routes et cols Vosgiens. ” Son seul regret ? L’avoir vendue. “ Mais quand on a 20 ans on ne voit pas forcément les choses avec le même regard qu’à 50…”

Après une petite pause mariage-maison-enfants, Stéphane retombe dans le chaudron magique. “ Quand on a le losange dans le sang, c’est pour la vie ! ” s’exclame-t-il. Il achète donc une Mégane R.S. dci en Rouge Toro, puis une Red Bull RB7 à la concession Renault de Remiremont, et de là débute une complicité avec les vendeurs, qui appellent Stéphane un jour pour lui dire qu’il faut absolument qu’il passe voir une Mégane 3 R.S. Rouge Flamme au garage. Stéphane et Céline craquent immédiatement, et se disent que celle-là, ils la gardent.

 

C’était sans compter sur la sortie de la 4 R.S. 280 CV Rouge Flamme. “ Elle n’avait certes plus la carrosserie coupé de la 3, mais alors quelle ligne, avec ses ailes bodybuildées. ” Re-craquage, et c’est celle que les Ogé conduisent aujourd’hui.

D’après Stéphane, seul Renault est capable de faire des véhicules sportifs aussi complets. “ Tout est conçu pour coller à la route et procurer des sensations de pilotage uniques, même au quotidien, ” explique-t-il. “ Du plus loin que je me souvienne, seules les voitures de rallye badgées du losange me faisaient rêver à ce point. La 5 Turbo Maxi, la Clio Williams Maxi, avec des légendes tel que notre Jeannot, danseur étoile du bitume, chirurgien de la trajectoire… Je le vois encore survoler les spéciales des rallyes… Les voitures de rallye Renault de l’époque sont pour beaucoup dans ma passion de la marque. ”

 

Les Ogé ont rencontré plusieurs fois “ Jeannot ”, ou Jean Ragnotti,. “ C’est super de passer quelques instants à échanger sur nos passions communes ”, dit Stéphane. “ Il est d’une gentillesse et d’une humilité sans faille. Un grand bonhomme, pas en taille certes, mais immense par la passion qu’il a transmis à des gamins comme moi et qu’il transmets toujours. ” Le couple a aussi rencontré Manu Guigou à Magny-Cours et au Castellet. “ Ces moments d’échange sont tellement importants pour nous, amateurs, de se sentir considérés un instant par ces ceintures noir du talon-pointe…”

 

C’est ça le R.S. spirit pour Stéphane. “ Le petit appel de phare quand on en croise une autre sur la route, la discussion sur un parking de magasin avec un inconnu qui nous attendait en admirant notre belle, tous ces petits rassemblements qui naissent de l’esprit des passionnés. ”

Share